Numéro 324

Mars 2022

Prix Version Papier : 19.00 €
Prix Version Numérique : 19.00 €
Prix Bimédia : 32.00 €

Voir l'éditorial

Sommaire

Proposition d’un système de détection de pantographes défectueux

Les arrachements de caténaires ont de lourdes répercussions sur la régularité des circulations et sur les coûts de maintenance d’un réseau ferré. Les contraintes importantes imposées aux pantographes entraînent des casses et des taux d’usure qui sont à l’origine de ce type d’incident. Afin de prévenir ces arrachages, SNCF Réseau développe un système de détection des pantographes défectueux utilisant les réseaux neuronaux profonds. Les premiers essais de ce dispositif se sont focalisés sur la reconnaissance des éléments globaux (face avant, toiture et pantographe) en se basant, dans un premier temps, sur l’utilisation de classifieurs de type Radial Basis Function (RBF). Les mauvais résultats obtenus par ce premier prototype ont conduit à mettre en œuvre, dans un second système, des réseaux convolutifs profonds (CNN). Le système définitif basé sur une architecture multi-agent, est actuellement à l’étude.

Lutter contre les renouées asiatiques avec la méthode du bâchage : un programme expérimental à Chalon-sur-Saône

Face aux enjeux liés à la prolifération des renouées asiatiques dans les emprises ferroviaires, SNCF Réseau a lancé un partenariat industriel et scientifique, notamment avec l’INRAE et DuPont, pour tester l’efficacité de la méthode du bâchage contre ces plantes invasives sur un site à Chalon-sur-Saône. Les expérimentations grandeur nature menées depuis 2017 permettent de proposer des préconisations techniques et des protocoles adaptés au contexte ferroviaire. Les premiers résultats à cinq ans montrent que, si elle n’est pas généralisable à grande échelle, la méthode du bâchage s’avère efficace pour limiter les impacts des renouées sur l’activité ferroviaire et constitue une méthode d’atténuation non chimique utile au moins sur cette échelle de temps.

Libéralisation des marchés TAGV français, italien et espagnol : des évolutions différentes selon les pays

Décembre 2020 a marqué une rupture pour les marchés européens ferroviaires de la Grande Vitesse. En raison de leurs différences, la libéralisation de ces marchés domestiques en Italie, en Espagne et en France peut offrir des opportunités variées susceptibles d’affecter directement leur développement. Cette recherche vise à identifier les raisons des écarts dans l’évolution de ces marchés et de leurs potentialités. L’ancienneté du réseau, la géographie, la structure des segments de marché dans chaque pays et les différents modèles de couverture des coûts d’infrastructure semblent être les facteurs les plus importants, tandis que le degré de saturation du réseau et la part de marché actuelle du train à grande vitesse peuvent déterminer le potentiel de chaque marché.

Modernisation des trains désherbeurs régionaux

 

La technique de ferroutage CargoBeamer

 

La stabilité du matériel roulant : un problème né avec le chemin de fer

 

Vacances en train - 40 voyages sans voiture pour parcourir la France de gare en gare