Numéro 322

Janvier 2022

Prix Version Papier : 19.00 €
Prix Version Numérique : 19.00 €
Prix Bimédia : 32.00 €

Voir le sommaire

Éditorial

Nos modes de vie doivent changer, entend-on constamment. Le changement, à l’inverse de l’évolution en douceur, suggère une rupture avec le présent qui est aussitôt rejeté dans le passé. Les programmes politiques, qui se veulent forcément novateurs, se réfèrent d’ailleurs couramment à cette notion de changement, lequel évidemment devra déboucher sur un monde meilleur. Le chemin de fer évolue depuis toujours ; son évolution inclut aussi des périodes de changements radicaux. La signalisation automatique, la métallisation des voitures à voyageurs, l’électrification, la très grande vitesse sont des exemples de ruptures positives dans nos modes de consommation du transport ferroviaire. 

Qu’en est-il des changements en cours qui touchent nos voyages en train ? Ils sont multiples, comme le montre ce numéro de votre revue. 

L’urgence qui mobilise le monde depuis près de deux ans tourne autour de la qualité de l’air, fondamentale pour assainir l’environnement infesté par une longue crise sanitaire. Un article porte sur la mesure de cette qualité. Un autre souligne les difficultés pour choisir le meilleur compromis dans le fonctionnement de la climatisation des véhicules. Avant même que ce soit une question de salubrité publique, le confort a conduit à s’acheminer par étapes vers la climatisation revendiquée par tous les voyageurs. Le passé-présent montre comment le chauffage s’est transformé d’abord vers le réchauffement de l’air froid, puis vers la ventilation passive évoluant elle-même vers l’air pulsé et finalement rafraîchi, le tout devant apporter de l’air pur et non pas recyclé bien que cette notion de recyclage ait le vent en poupe. Ainsi, changer les modes de vie devient un savant équilibre entre confort maîtrisé et retour aux sources. 

Changer de mode de vie s’impose pour son impact sur l’environnement. Mais cela se traduit aussi sur les techniques mises en œuvre pour circuler. Plusieurs changements sont abordés dans ce numéro. La coopération entre les CFL et la SNCF consiste en un travail de fond de modernisation des équipements de traction électrique. Le matériel roulant participe à cette révolution silencieuse : l’apparition de la concurrence entre trains à grande vitesse avec les Zefiro italiens parmi les TGV français ; la conduite automatique avec le Regio 2N autonome en essai sur le Nord ; le Maglev, transport guidé futuriste sur lequel la Chine porte toute son attention. 

Assurément, nos modes de vie sont appelés à changer, à la lumière de toutes ces études qui vous sont présentées. Le chemin de fer est au rendez-vous pour se projeter dans l’avenir. 

Bonne année ! 

Bonne lecture ! 

Pascal Lupo