Numéro 315

Mai 2021

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir le sommaire

Éditorial

Au-delà de la croissance économique qui constitue encore un objectif absolu dans certaines parties du monde, nos sociétés européennes attachent de plus en plus d’importance à un cadre de vie équilibré assurant un bien-être et une attention à l’écologie et à la planète. Toutes les composantes de la vie collective sont entraînées dans ce mouvement. Le transport ferroviaire, mode écologique par excellence, ne fait pas exception à la règle et s’est toujours voulu précurseur d’une telle tendance. Les manifestations de ce rôle pionnier sont nombreuses ; le numéro de mai de la RGCF en témoigne à nouveau. 

Vous trouverez ainsi, dans ce nu­méro, un article sur la coexistence entre la faune et les infrastructures de transport qui traversent son habitat, tout en cherchant à minimiser leurs empreintes et à protéger aussi bien les circulations que la faune. 

De même, le chemin de fer mobilise de nouveaux moyens tels que des images satellitaires pour mieux connaître et traiter la végétation dans les emprises ferroviaires. Le développement de cette connaissance est précieux pour une intégration aussi réussie que possible des lignes dans leur envi­ronnement.

Le terme « d’intégration » entre des infrastructures ferroviaires et le tissu urbain est également le maître mot du dossier consacré à la rénovation de la gare de Toulouse-Matabiau. Il est symbolique d’une volonté d’inscrire avec des partenaires publics une nouvelle attractivité de la gare historique dans un projet urbain développant le quartier autour de la gare et dans un plan de moyen et long termes de mobilité comprenant la construction d’une troisième ligne de métro. Ce dossier vient compléter une série d’articles publiés dans la RGCF depuis trois ans, soulignant cette volonté de synergie entre des projets ferroviaires et des projets urbains qui nous ont amenés successivement à Lyon-Part- Dieu, Paris, Rennes, Chambéry et au bord du lac Léman, sans oublier les gares du Grand Paris Express. 

L’inauguration du Plateau Production Trains et du Centre Opérationnel Exploitation Gares au second semestre 2021 sera un jalon important dans l’ensemble du projet toulousain qui s’étendra jusqu’en 2028. 

Autre jalon symbolique, le 10 mai marque à la fois la mise en service de trains à grande vitesse OUIGO España, la concurrence intra-modale sur des LGV espagnoles et l’arrivée du low-cost ferroviaire dans la péninsule ibérique. C’est la concrétisation d’efforts importants de promotion d’une nouvelle concurrence en Europe et de la mobilisation des équipes opéra­tionnelles pour offrir un service nouveau. 

Enfin, en clin d’œil et en réponse à des questions que vous nous posez souvent, la RGCF propose une reconstitution des organigrammes des grandes directions de la SNCF avec leurs dirigeants, dont un grand nombre ont œuvré pour l’émergence des évolutions citées plus haut. 

Bonne lecture ! 

Pascal Lupo