Numéro 313

Mars 2021

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir l'éditorial

Sommaire

Renouvellement de ballast et remplacement de traverses (RB+RT) sur la LGV Sud Est

La Ligne à Grande Vitesse Paris-Lyon, mise en service à compter de 1981, est la plus ancienne et la plus circulée des LGV de France. Le ballast et le rail de cette LGV ont été renouvelés respectivement à partir de 1995 et 2007. Une campagne de renouvellement de la zone de 160 km, à traverses spécifiques « à boulon à came », a débuté en 2020 et se terminera en 2023.

Les enjeux de sécurité, techniques, organisationnels et d’inscription dans le plan de transport, sont stratégiques pour SNCF Réseau, et ont ainsi conduit à concevoir, réaliser le chantier dans le cadre d’un partenariat fort entre SNCF Réseau et le groupement COLAS RAIL/TSO, ainsi qu’entre SNCF Réseau et les Entreprises Ferroviaires.

Les prélèvements, l’expérience acquise sur ces travaux, permettront d’objectiver l’horizon de renouvellement des 541 km de traverses d’origine subsistants sur cet axe, ainsi que l’organisation du futur chantier de RB+RT, voire de RVB. 

FRMCS et les enjeux de la 5G pour le ferroviaire

Le système de communication sol-train est devenu au cours des vingt dernières années l’un des éléments essentiels des opérations ferroviaires, avec le très fort développement du GSM-R. Il a permis d’unifier et d’améliorer de manière significative les services que rendaient les anciens systèmes analogiques hétérogènes. Ce système de communication est à la veille d’un changement de grande ampleur, qui a été pensé et conçu pour être une évolution du système actuel, mais qui va se révéler être en fait une profonde révolution sur laquelle vont pouvoir s’appuyer de nombreux éléments de la digitalisation du secteur ferroviaire.

Communication, information, documentation et sécurité ferroviaire

La prise en compte de la sécurité par les exploitants ferroviaires nécessite un dispositif de communication efficace et structuré. Il importe en effet que tout membre du personnel qui prend une décision relative à la sécurité ou effectue une tâche de sécurité dispose des bonnes informations sous forme de messages et procédures internes, de documents métier présentant les règles et attitudes, de données factuelles et de renseignements fiables. L’efficacité de la gestion de la sécurité nécessite donc l’existence et l’utilisation de procédures pertinentes, complètes et régulièrement mises à jour, de comptes rendus, de rapports, etc.

Ce dossier, qui s’inscrit dans la série consacrée à la gestion de la sécurité ferroviaire débutée dans le numéro de la RGCF de janvier 2019, rappelle d’abord rapidement la théorie sur la communication interne dans les organisations, puis détaille la gestion de la communication, la gestion de l’information et la gestion documentaire dans le domaine de la sécurité ferroviaire.

Modernisation de la ligne Serqueux - Gisors

 

De Descubes à Petri, le formel pour la démonstration de sécurité des automatismes critiques

 

La France de gare en gare, de Clive Lamming