Numéro 310

Décembre 2020

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir l'éditorial

Sommaire

La nouvelle branche du T4 en Île-de-France

Le projet de prolongement de la ligne du T4 consiste à créer un débranchement de la ligne de tram entre Bondy et Aulnay-sous-Bois au niveau de Gargan pour desservir quatre villes jusqu’à Montfermeil, à créer également de nouvelles installations de maintenance de matériels roulants et de remisage et à déplacer le poste de commandement de Gargan à Noisy-le-Sec. Ce projet a mobilisé de nombreux acteurs, particulièrement les équipes de Île-de-France Mobilités et de SNCF, pour réussir l’insertion urbaine dans les communes nouvellement desservies et pour assumer les nombreux défis techniques liés à ce débranchement. 

La gare de Chambéry : un carrefour des mobilités pour la porte d’entrée des Alpes

La gare de Chambéry a subi de nombreuses transformations depuis sa création en 1856. SNCF Gares & Connexions et la communauté d'agglomération du Grand Chambéry ont souhaité coordonner leurs travaux pour conférer à la gare une dimension de Pôle d'Echange Multimodal, plus proche des flux urbains, plus moderne et mieux adapté aux nouveaux usages. Différents volumes s'imbriquent pour former la nouvelle gare : un hall multimodal traversé par une passerelle cyclo piétonne, une grande halle, l'ancien bâtiment gare réhabilité et un bâtiment adjacent entièrement neuf abritant une Vélostation. Les travaux ont été engagés par la réalisation de la passerelle en 2014 et se poursuivront jusqu'en juin 2021. La majeure partie du Pôle Multimodal a été livrée et inaugurée en novembre 2019.

Traitement du REX pour l’évaluation des niveaux de sécurité des circuits de voie

Au sein du programme excellence sécurité de SNCF Réseau, une étude a été menée pour estimer et comparer le niveau de sécurité opérationnel de fonctions de signalisation, dont notamment la fonction de détection des trains au moyen des circuits de voie. Une analyse des retours d'expérience en contexte opérationnel a été réalisée à l'aide de méthodes statistiques, notamment pour contribuer à mieux maîtriser quantitativement les risques liés à la qualité du shuntage. Nul n’est besoin ici de relever l’importance de ce sujet quant à la disponibilité opérationnelle et la sécurité d’exploitation d’un réseau ferré. Maîtriser les conditions d'apparition d’un potentiel déshuntage permet de prioriser et de localiser les actions à mener au regard d’un éventuel écart par rapport à l’objectif. Les résultats obtenus fournissent au gestionnaire d’infrastructure des éléments utiles pour la prise de décisions techniques ou d’orientation de la programmation des investissements.

Dispositif de surveillance et d’accélération de shunt

 

Travaux réalisés en gares de Magenta et Haussmann Saint-Lazare durant les étés 2019 et 2020

 

Jean-Raoul Paul, un ingénieur novateur et précurseur des techniques ferroviaires