Numéro 303

Avril 2020

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir le sommaire

Éditorial

Ce numéro de la RGCF est celui d’une réconciliation, celle du virtuel et du réel dans la façon de construire l’avenir. Après une longue période où les chantiers pour bâtir les infrastructures ne se présentaient que sous la forme de travaux publics, c’est la conception assistée par ordinateur qui est passée sur le devant de la scène pour montrer à quoi ressemblera notre environnement de demain. Les chantiers, avec leurs ouvriers, terrassiers, grutiers et autres métiers directement sur le terrain sont toujours aussi spectaculaires : c’est la continuité du réel, même si les outils ont profondément évolué. Parallèlement, le virtuel a constamment fait lui aussi une belle impression. En effet, il y a toujours eu de très beaux plans et les architectes nous ont fait rêver avec des épreuves d’artiste affichant de belles couleurs. Maintenant, l’écran d’ordinateur remplace les plans sur papier, avec la possibilité de jouer sur les trois dimensions, ce qui ajoute à la fascination. Le changement fondamental réside dans la précision du virtuel et son utilité, à la fois pour construire et pour entretenir. 

Ainsi, l’un ne va plus sans l’autre et la sélection d’articles réunis ici combine harmonieusement le factuel et le numérique. Rendons d’abord justice au béton. Les travaux d’Eole avancent effectivement ; ce sont eux qui nous feront passer du rêve à la réalité, une fluidité améliorée des déplacements dans toute la région parisienne. Il en a déjà été question dans nos colonnes. Mais tout n’est pas encore dit sur ce vaste chantier. Certes, les travaux publics d’une telle envergure causent des désagréments, particulièrement auprès des riverains. Mais l’opinion publique, même si elle ne l’affiche pas clairement, reste admirative devant de telles entreprises. Souvenons-nous par exemple du succès rencontré par les visites du chantier de la gare de La Défense à diverses occasions, comme lors des Journées du patrimoine. L’histoire s’écrit dès aujourd’hui d’ailleurs, le patrimoine se liant étroitement avec l’actualité. 

Le numérique fait bon ménage avec la réalité : des articles expliquent ce que sont les jumeaux numériques. L’expression semble ésotérique. Elle l’est assurément. Au lieu d’un clone, il s’agit d’avoir une paire du même sujet, mais l’un réel et l’autre virtuel. On ne peut imaginer plus étroite collaboration. À vous d’en découvrir des cas d’usage. Le dossier sur Opengov ouvre aussi une vue sur l’occupation des voies par les trains en gare. C’est une autre façon de voir le lien entre réalisation sur le terrain et conception en bureau d’étude : le sujet est étonnant, novateur, inimaginable dans le passé. 

Virtualité ou réalité, peu importe. Le chemin de fer évolue, avec une constante préoccupation qu’est la sécurité. La série d’articles sur la sécurité se poursuit et la lecture du livre balayant 120 années d’innovation sont là pour nous le rappeler. 

Bonne lecture ! 

Pascal Lupo