Numéro 299

Décembre 2019

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir l'éditorial

Sommaire

Prolongement de la ligne 14 au Nord : le franchissement de l’ouvrage cadre sous le RER C à Saint-Ouen

Les prolongements Nord et Sud de la ligne 14 constituent un maillon essentiel pour le projet du Grand Paris Express car ils permettront une traversée nord-sud express de Paris. Sur le prolongement Nord, la station Clichy Saint-Ouen, interconnectée avec la gare du RER C « Saint-Ouen », présente des caractéristiques techniques complexes, notamment dues aux déviations lourdes de réseaux en surface (gaz, Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain - CPCU, eau, assainissement, électricité, fibres optiques, etc…) mais surtout au passage sous le RER C qui, du fait de terrains particulièrement difficiles, a nécessité une méthode de pré-soutènement et d’étanchéité particulière : la congélation de sol. 

Compréhension et maîtrise du shuntage à la SNCF

Les fonctions de signalisation ferroviaire nécessitent une fonction « détection des circulations » qui sur le RFN est principalement assurée par le dispositif technique appelé « circuit de voie ». La détection d’une circulation par circuit de voie repose sur le phénomène physique du « shuntage » que constitue la capacité des essieux du train à dériver une grande quantité du courant émis par l’émetteur de circuit de voie. 

Par construction, la détection des trains par circuit de voie est une fonction « système » où l’équilibre entre les facteurs influents est fondamental (infrastructure, matériel roulant, exploitation et environnement). Tout déséquilibre entre ces facteurs peut engendrer l’événement redouté appelé « déshuntage » caractérisant la non-détection d’une circulation sur une zone malgré la présence d’au moins un essieu. 

Les déshuntages ont toujours fait l’objet d’un suivi au sein de la SNCF et leur recrudescence depuis les années 2000 a conduit à mettre en place en 2015 un projet au niveau de l’entreprise afin de mieux appréhender le phénomène. Le projet « Système shuntage » définit trois types d’actions : des actions préventives (éviter les déshuntages), palliatives (éviter les conséquences d’un déshuntage) et prospectives (investiguer la compréhension des phénomènes physiques, tester des dispositifs…). 

Le présent dossier retrace l’historique du déshuntage, expose la méthode d’analyse de risque permettant d’évaluer la criticité des déshuntages et décrit la majorité des actions engagées par le Groupe SNCF. 

La tarification Voyageurs TGV : évolutions à partir de mai 2019

 

Les transports en France en 2018 : le rapport de la CCTN

 

Réforme ferroviaire : le nouveau pacte