Numéro 299

Décembre 2019

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir le sommaire

Éditorial

En cette fin d’année 2019, ce numéro aborde quelques sujets bien marquants du moment. Ils vous sont expliqués selon l’esprit de la RGCF, à savoir un exposé des faits, sans prise de position orientée, mais simplement le plus documenté possible. 

Les gros chantiers en Île-de-France pour améliorer les conditions de circulation à l’avenir touchent la vie quotidienne de toute la population locale. Les travaux du prolongement de la ligne 14 du métro parisien avancent dans un milieu complexe, encombré, modelé par une longue histoire humaine. C’est le premier dossier qui vous est donné à lire. 

Sur le shuntage, beaucoup de choses sont dites, trop souvent sans être étayées par une réflexion approfondie. Le sujet est délicat : ou bien on en tire des propos à sensation, ou bien on l’ignore en laissant courir tous les bruits les plus fantaisistes. Il serait injuste, pour ne pas dire insultant, de penser que les cheminots de toutes fonctions ne traitent pas la question du shuntage avec tout le sérieux qui s’impose. Vous trouverez un dossier très important qui décrit sans détour et sans cachotterie toutes les études et les solutions menées pour dépister, comprendre et traiter les questions que pose le shuntage. C’est par une connaissance raisonnable qu’on avance de manière constructive vers un progrès permanent. 

Le chemin de fer se trouve dans une phase de bouleversement beaucoup plus large que les seuls aspects techniques d’exploitation ou de génie civil. Les trois articles de la rubrique infos donnent un vaste aperçu de la situation économique, commerciale et législative. Les résultats des trafics des modes de transport montrent que l’évolution de la mobilité n’est pas seulement quantitative ; elle est aussi structurelle. L’adaptation des tarifs commerciaux n’est autre que celle qui s’impose face aux attentes des consommateurs et aux actions de la concurrence ; mais comme elle change toujours les habitudes, elle est sujette à un débat finalement permanent. Enfin, le changement d’année sera aussi celui de l’organisation du groupe public ferroviaire : une synthèse semble préférable à de multiples écrits pour en retenir une vision claire des transformations essentielles. C’est la vocation de toutes ces infos. 

Bonne lecture ! 

Pascal Lupo