Numéro 241

Septembre 2014

Prix Version Papier : 16.00 €
Prix Version Numérique : 16.00 €
Prix Bimédia : 29.00 €

Voir l'éditorial

Sommaire

Dossier

Grande Vitesse Ferroviaire

La RGCF a le plaisir de publier, rédigé par son auteur, un condensé de l’ouvrage de M. Michel Leboeuf, Grande vitesse ferroviaire. Nul n’était mieux placé pour faire la synthèse de cet ouvrage très riche et très complet, dont le moindre mérite n’est pas de faire ressortir combien certaines idées reçues sont infondées, et de mettre en lumière les défis que, malgré le succès rencontré par le chemin de fer grâce à la grande vitesse, il va devoir relever en ce vingt et unième siècle, qui verra de grands progrès, pour ne pas dire des révolutions, des modes concurrents.

Voie ballastée ou voie sans ballast. Point de vue du mainteneur

Voie sans ballast ou voie ballastée pour une ligne nouvelle, les deux techniques, qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients, sont des solutions à l’intérêt économique équivalent sur le long terme. La décision de l’option de l’une ou l’autre devra tenir compte des autres facteurs tout aussi déterminants pour le gestionnaire d’infrastructure que sont la topologie du réseau, la nature des matériels roulants et principalement les conditions d’intervention de la maintenance et de la maturité ou la culture du mainteneur.

APPITRACK une méthode Alstom Transport de pose de voie sur dalle béton, innovante et rapide

« APPITRACK » (Automatic Pin Plate Insertion for Track) : c’est le nom de la méthode de pose qu’Alstom Transport applique pour la réalisation de voies de tramway, bientôt pour le métro et un jour pour les grandes lignes (en référence au démonstrateur de la ligne Gisors – Serqueux). On pourrait traduire ce terme par : insertion automatique de selles et fixations de rails. Le présent article donne des informations techniques sur cette méthode et les avantages attendus par rapport aux méthodes traditionnelles de construction de voie sur dalle béton.